Le Reiki de Mikao Usui - mythe & réalité

Mikao Usui, le fondateur du Reiki, à mon avis, a commis deux erreurs :

. Ne pas avoir écrit sa méthode

. Ne pas avoir protégé le mot Reiki

Et pourtant, s'il l'avait fait, il aurait privé des milliers de personnes d'une formidable technique énergétique.

Paradoxal ? Pas tant que ça. Voici pourquoi.

Ce que nous savons avec certitude de la vie de Mikao Usui est inscrit sur sa stèle funéraire, un cadeau offert par ses élèves, plusieurs années après sa mort en 1926.

Issu d'une classe de Samouraïs, Mikao Usui avait des parents dont l'aisance financière leur permit de faire éduquer leur fils par des enseignants privés. Ce sont des moines et des prêtres bouddhistes qui vont s'en charger. D'ailleurs, après être devenu secrétaire particulier d'un homme politique très important au Japon, Shimpei Goto, il deviendra prêtre laïque (marié et père de deux enfants) bouddhiste. Autant vous dire donc que Reiki et Bouddhisme sont étroitement liés !

Il se servira aussi du Shintoïsme, du Shugendo et du Taoïsme pour donner naissance au Reiki.

Qu'était donc le Reiki aux origines ?

Une technique très austère où l'élévation spirituelle était au cœur de la pratique. Le but de Mikao Usui n'était certainement pas de recevoir tous ceux qui avaient mal quelque part. Il aidaient ceux qui le souhaitaient à s'élever spirituellement. Méditations, balayages énergétiques très cadrés constituaient la base de sa pratique. Il recrutait ses élèves parmi les officier de marine Japonais pour leur rigueur et leur sérieux. C'est dire si la première version du Reiki était tout sauf grand public.

Il semblerait enfin qu'il n'ait pas souhaité que le Reiki sorte du Japon.

Le secret, l'austérité de la méthode voulus par Mikao Usui, et par la suite la réécriture rocambolesque de sa vie par certains ont créé d'invraisemblables mythes et légendes autour de documents secrets qu'auraient découverts Mikao Usui.

Heureusement, la réalité est beaucoup plus simple et encore plus belle. Nous avons à notre portée une technique énergétique très simple afin d'aider les gens, les êtres vivants en général, à réharmoniser seuls leurs énergies afin de mieux se porter ou de partir plus facilement.

Le guérisseur en Reiki n'est pas praticien mais bien celui qui bénéficie d'un soin.

Cette tradition longtemps orale aura souffert mais aujourd'hui il  n'est plus question d'un Mikao Usui chrétien ayant reçu l'illumination divine. Le pauvre a dû se retourner dans sa tombe plus d'une fois.

Le Reiki est ouvert à tous, croyant, athée ou agnostique. C'est avant tout une philosophie pleine de compassion pour l'autre que complètent des techniques énergétiques qui ont évoluées au cours du temps, simple à appliquer.

Merci donc à Mikao Usui de ne pas avoir verrouillé le Reiki avec un manuel rigide et une organisation élitiste. Grâce à cela, tout le monde peut en profiter.


Christophe Tissier
Christophe Tissier

Auteur